Rencontre avec le Conseil Départemental de Loire Atlantique

Les aventuriers de l’innovation publique ont rencontré Hugues Archambeaud, directeur de la prospective et Florian Graveleau, chef de service Innovation le mercredi 19 octobre 2016 pour une présentation de la direction et de la démarche de design de service.

Présentation de la direction et ses missions

La direction a été créée en décembre 2011 et a permis de regrouper plusieurs personnes expertes (SIG, Observatoire, Atlas Loire atlantique, Benchmark, Etudes…) et se structure autour de deux services :

  • Service observation, 7 personnes
  • Service innovation, 10 personnes dont un apprenti de l’école de design

La direction a un accord cadre pour pouvoir faire intervenir des professionnels : designers, sociologues…

Ses missions :

  • administration, fiabilisation, représentation et diffusion des données départementales
  • production d’analyses, de cartes, accompagnement des services dans leurs projets de diagnostics, d’études et d’observations
  • veille stratégique et laboratoire d’innovation publique

Les objectifs :

  • développer la transversalité et la mutualisation des compétences au sein de la collective
  • affirmer l’expertise et les compétences du département et son territoire
  • nourrir la réflexion des élus et des services

Les actions :

  • accompagner et animer des observatoires thématiques ou territoriaux
  • produire des diagnostics pour les schémas départementaux et des portraits de territoire
  • réaliser des études stratégiques ou opérationnelles et des enquêtes
  • publier les « repères », rédiger des articles
  • constituer des bases de données, concevoir des cartes et des outils de valorisation associés
  • animer le système d’information géographique départemental
  • concevoir de nouvelles solutions de service public pour l’usager
  • réaliser des veilles et benchmarks pour accompagner le projet stratégique

Support aux directions

La direction accompagne les directions pour concevoir et développer des solutions innovantes pour améliorer le service rendu à l’usage, comme par exemple :

  • Le CDI des collèges de demain
  • Les nouvelles mobilités
  • Centre départemental enfance famille
  • Protection Maternelle et Infantile

La méthodologie appliquée :

  • Rencontre avec la direction concernée : définir l’offre de service
  • Veille et immersion : observer, aller sur le terrain, interroger, établir le parcours de l’usager
  • Réflexion collective : fiches idées, co-construire des solutions
  • Concepts : réalisation de scénarii d’usage, facilitateur
  • Teste et définition : cahier des charges, prototype
  • Mise en œuvre en mode projet : accompagnement – évaluation, ajustements

L’innovation dans la fonction publique

« Il faut retrouver cette capacité d’innovation dans la fonction publique ». Il faut que ce soit l’ensemble des agents de la collectivité qui participe à l’innovation. Il faut s’autoriser le droit de tester, de prendre des initiatives.

Principe de l’innovation

L’innovation ne doit pas être chère, ce doit être le principe du quick and dirty. L’idée défendue est l’innovation frugale. Il s’agit de mieux utiliser ce que l’on a. Il ne faut pas chercher la perfection, faire du technologique sans besoin. L’innovation c’est trivial, c’est du bon sens.

Le rôle du designer est de retravailler les propositions, d’être médiateur des idées.

Il ne faut pas parler de design mais partir de l’exemple. Sur Nantes, il y a un écho système favorable avec l’école de design.

 Portage

Il est impératif d’avoir le soutien du politique et du Directeur Général des Services. L’élu est en contrôle mais pas en co-construction. Un des problèmes des collectivités est le délai de validation parfois trop long. Les projets doivent être conduits sur une année.

Actuellement, cette culture est plutôt portée par les cadres intermédiaires, les agents se l’interdisent.  L’acculturation doit donc être progressive. Pour cela, la collectivité a ouvert un espace intranet dédié à l’innovation où il est possible de trouver des outils, des projets, des évènements, des formations internes sur « facilitateur ». Le facilitateur est formé à des outils d’animation, à une posture d’animateur pour faciliter la parole.

Place de l’usager

La démarche doit se faires avec les usagers. L’usager et la clef, il contraint les professionnels. Il faut redonner du sens.

Cela ne peut fonctionner qu’avec le débat et il n’y a pas qu’une méthode.

Les conseils :

  • Avoir un portage fort
  • Le design ne s’applique pas à tout, ne pas le mettre à toutes les « sauces »
  • Avoir une boîte à outils très large
  • Avoir une équipe pour porter le projet, s’appuyer sur les compétences interne et externe
  • Il n’y a pas d’innovation, de design mais des projets à accompagner
  • Elargir les points de vue, ne pas tomber dans une religion

Si le service n’existait pas…

Si la fonction publique ne s’adapte pas à la réalité, n’innove pas, elle va disparaître. Il est important de remettre en cause la routine, de repérer les signaux faibles.

Et dans 5 ans…

Ne pas faire la même chose, faire évoluer les pratiques

Continuer d’apporter aux directions, d’être les têtes chercheuses, partager, construire des réseaux

Continuer d’être facilitateur

3 mots clefs pour conclure

Pour Hugues Archambeaud  : usager, humilité, remise en cause

Pour Florian Graveleau : usager, pragmatisme, simplicité


 

Retrouvez :

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>