Rencontre avec l’école de design

Les aventuriers de l’innovation publique ont rencontré Florent Orsoni, ‎Directeur du Ville durable design lab à L’Ecole de Design Nantes Atlantique, le jeudi 20 octobre 2016.

L’établissement d’enseignement technique privé a été crée en 1988 et forme actuellement plus de 1200 étudiants et apprentis.

L’école enseigne le design de services publics mais le designer ne va pas définir une politique publique. Selon M. Orsoni, ce n’est pas le métier du designer.

Designer c’est…

  • partir de l’utilisateur
  • intervenir sur la vie du bâtiment, des usages + des espaces publics
  • intervenir en amont d’un projet, sur des problématiques d’un territoire.
  • s’interroger sur comment développer les territoires, avec quels partenariats ?
  • accompagner le projet de A à Z
  • accompagner les agrégations de compétences
  • mettre en débat ses idées avec différents experts

et les outils

  • immersion afin d’identifier les bons points, les points difficiles : observation, questionnaire, box électronique en test pour tracer le parcours de l’usager
  • puis définir des axes par créativité qui passe par des outils collaboratifs de médiations, des outils de partage : jeux de cartes, roulette ruse, incarnation de personne, boîte à idées anonyme, idéation (dessins avec croquis).
  • prototypage en quick and dirty ou en faisant du beau (selon la cible)

Quelques exemples de projets :

  • Issé, commune de 3500 habitants : problématique de bâtiment en friche. Création d’outils pour la mise en débat avec des cartes : profils des usagers, mobilité, activités…Il s’agit de donner la parole aux habitants pour faciliter les échanges. Une fois la matière recueillie, les étudiants ont travaillé sur des scénarii possibles à partir de dessins, du 3D…et ensuite réalisation de panneau pour restituer le travail aux habitants.
  • Nantes métropole : problème pendulaire Nantes / St Nazaire. Constats : perte d’activité, les entreprises ne souhaitent plus s’installer en milieu rural. La SNCF est impliquée dans le projet car elle souhaite développer une matrice sur l’usage des gares.  Il s’agit de redynamiser certains espaces pour permettre aux personnes de rester sur leur lieux de vie pour travailler. La question est comment redévelopper les milieux ruraux. Problématique : comment développer le territoire rural en optimisant les usages du bâti. Les étudiants ont construit une matrice décisionnelle reprenant les caractéristiques d’un tiers lieu, ce lieu devant exister par rapport aux usages, travail sur les flux, les moments d’activités.

Nantes Ecole Design panneau2 Nantes Ecole Design panneau1

Partenariats possibles avec les collectivités

Le portage politique et hiérarchique très fort est nécessaire. Attention dans les collectivités, la culture du droit à l’erreur n’est pas évidente.

  • apprentissage : l’étudiant doit être bien suivi au sein de la collectivité par un agent qui « maîtrise » le design
  • workshop : ateliers de 2 jours
  • living Lab : terrain d’expérimentation dans le cadre de chairs de recherche

Ces différents partenariats doivent permettre de déficher ensuite, il faut que le collectivité s’en saisisse.

3 mots clefs :

Usager, représentation commune, prototypage