Les aventuriers de l’innovation publique à Nantes : rapport d’étonnement

Les aventuriers de l’innovation publique (Emmanuelle Guillard (CD Vienne), Céline Démery Savary (Lille Métropole), Frédéric Bergot (Ville de Brest)) se sont rendus à Nantes les 18, 19 et 20 octobre 2016.

Ils ont rencontré de nombreux acteurs locaux : de Nantes métropole, du Conseil départemental de Loire Atlantique, de la plateforme Design’In Pays de la Loire, de l’École de design de Nantes, de What time is it.

Les aventuriers de l'innovation publique à Nantes,  Céline Démery Savary (Lille Métropole), Emmanuelle Guillard (CD Vienne), Frédéric Bergot (Ville de Brest)
Les aventuriers de l’innovation publique à Nantes, Céline Démery Savary (Lille Métropole), Emmanuelle Guillard (CD Vienne), Frédéric Bergot (Ville de Brest)

Suite à ces rencontres très riches, les aventuriers livrent leur rapport d’étonnement.

(Cet article est un premier jet proposé par Frédéric Bergot et sera amendé par Emmanuelle Guillard et Céline Démery Savary dans les prochains jours.)

L’humain au cœur des innovations de services

Ce qui ressort le plus lors de nos différentes rencontres, c’est la place de l’humain, et l’implication de l’usager dans différentes phases d’un processus d’innovation ou de concertation. Il est essentiel de créer dès le départ un climat de confiance pour lui permettre de libérer la parole et de raconter de « belles histoires » comme l’exprime Stéphane Juguet de What time is it. Ces belles histoires doivent produire de « belles idées » et c’est là que le designer ou « l’innovateur » apporte tout son savoir faire.

Le portage politique et technique indispensable

A chacune de nos rencontres, le portage politique et technique ressort comme un élément déterminant dans la diffusion des innovations au sein des collectivités comme à la ville de Nantes et Nantes métropole où la Maire Présidente porte fortement le dialogue citoyen et l’innovation publique.

Innover est avant tout un état d’esprit

L’innovation est avant tout un état d’esprit, tout le monde peut se lancer dans des démarches innovantes avec la préoccupation permanente de mettre l’usager au cœur des réflexions.

Des collectivités comme Nantes métropole ou le Conseil départemental se sont dotés de Directions dont la mission est de soutenir les autres directions dans les pratiques d’innovation, d’implication des usagers, des directions qui se sont formées ou qui peuvent faire appel à des prestataires extérieurs.

S’autoriser le droit à l’erreur

Nous retiendrons également de notre exploration à Nantes, qu’il faut avant tout savoir faire preuve de pragmatisme, apprendre en marchant, s’autoriser le droit à l’erreur et apprendre de ses échecs, ce qui n’est pas toujours simple dans nos collectivités locales et territoriales.

Pour innover, il faut également faire preuve d’adaptabilité. Il n’existe pas de méthode unique. *

Nuage de mots clefs réalisé à partir des 3 mots clefs proposés par chacun des acteurs à l'issue de notre rencontre
Nuage de mots clefs réalisé à partir des 3 mots clefs proposés par chacun des acteurs à l’issue de notre rencontre

Des projets d’innovation à dimension variable

L’innovation est frugale. On peut innover avec tout ce que l’on a à porté de main sans engager de gros moyens. Certaines structures assument le « quick and dirty » pour expérimenter , comme le Conseil départemental de Loire Atlantique, et il ne faut rien s’interdire pour avancer.

Le prototypage et l’expérimentation sont très importants pour valider (ou invalider) des solutions avant de s’engager dans le développement de solutions plus abouties faisant appel à des moyens financiers et techniques plus conséquent.

Dans un processus de design de service au sein des collectivités, il n’est pas nécessaire de faire appel aux designers à toutes les étapes. Bien outillés et formés, sur les phases d’observation de terrains, de brainstorming, sur les phases de prototypage et de tests, les agents des collectivités peuvent être autonomes dans une certaine mesure, selon le niveau de complexité et les enjeux du projet. Par contre, le designer, a une réelle plus-value sur la problématisation (pour démêler, relever des détails, savoir par où commencer) et la génération de solutions sur la base des observations, des discussions avec les usagers.

Sur des projets ambitieux, stratégiques, à forts enjeux, il peut être intéressant de faire appel à des prestataires qui pourront accompagner les projets sur la durée comme l’agence What Time Is it où Stéphane Juguet et son équipe de professionnels peuvent s’installer pendant plusieurs semaines ou mois avec leur bus aménagé, voir plusieurs années en résidence dans un hangar, où ils sauront créer un réel climat de confiance avec les usagers du territoire qui seront partie prenante du projet du territoire.

Mettre en réseau les forces vives de l’innovation

Ce qui ressort de notre visite à Nantes, c’est l’écosystème existant sur la territoire sur les questions d’innovation : écoles, collectivités locales et territoriales, entreprises, laboratoires de recherches,…

Les acteurs se connaissent, se rencontrent, collaborent, innovent ensemble. L’écosystème participe à la diffusion de l’innovation sur le territoire.

Le temps long de la diffusion de l’innovation au sein des collectivités

On retiendra également qu’au sein même d’une collectivité, pour peu que le politique et la direction générale portent l’innovation et qu’il existe une direction ou un service ressource sur ces questions,

l’innovation diffuse lentement, mais sûrement au sein des services publics.