Rencontre avec Stéphane Juguet, What Time Is IT

Les aventuriers de l’innovation ont rencontré Stéphane Juguet mercredi 19 Octobre 2016.

Stéphane Juguet, anthropologue, est un ancien chercheur au laboratoire des usages et des technologies d’informations numériques (LUTIN UserLab) situé à la Cité des Sciences et de l’Industrie à Paris.

Manager de rock pendant un temps, ce qui lui a permis d’être sensibilisé au monde du spectacle et de la scénographie, il a également été responsable du pôle mobilités au sein du centre de design du groupe Volswagen.

En 2004 il fonde What Time Is IT (WT2IT), dont la mission est de mener des réflexions prospectives et anthropologiques sur les usages, la mobilité, les politiques urbaines, les objets communicants , réflexions centrées « user experience ». WT2I s’est spécialisé dans le domaine du design de services innovants.

L’originalité de la démarche de What Time is IT repose sur sa capacité à mobiliser la compétence d’artistes (photographes, vidéastes, designers, musiciens, …) pour rendre compte du sensible et des émotions dans le domaine de l’innovation. Objectif :  faire émerger des idées originales dans le domaine de la conception de produits et des services innovants. (source : http://www.userexperience.fr)

Stéphane Juguet intervient sous différentes formes, notamment pour réinventer les dispositifs de concertation :

  • la mise en récit : faire émerger une histoire avec la création de personnages en tenant compte du contexte.
  • La mise en scène : comment on restitue. « Et si nous prenions nos rêves pour des réalités »
  • la mise en débat : « Le comptoir d’un café est le parlement du peuple » (Balzac)

Il utilise différents outils pour « mettre en tension les imaginaires des personnes » : un bus aménagé, un garage, des ateliers pour créer des objets de médiation, des prototypes, des supports d’aide à la mise en récit… Stéphane insiste sur l’importance de mettre les usagers au cœur du dispositif, de créer un climat de confiance pour leur permettre de libérer la parole et de raconter de « belles histoires ». Ces belles histoires doivent ensuite produire des idées, des actions, c’est tout le savoir faire de Stéphane Juguet et de ses collaborateurs.

WT2IT une équipe pluridisciplinaire

 3 collaborateurs accompagnent Stéphane Juguet :

  • une administratrice artiste (musicienne accordéoniste),
  • un designer (pour mettre en forme les supports),
  • un autre collègue avec des compétences de communiquant qui aide à « simplexifier » pour rendre simple les choses complexes.

Selon les projets, Stéphane Juguet fait appel à des co-taitants ou sous-traitants : des chauffeurs pour conduire les bus, un sociologue, un urbaniste , des constructeurs …

Quelques projets références :

Projet Jacky44, la nouvelle wave pour BNP Paris Bas (septembre 2015)

Création d’un village, habité par des makers, où se croisaient adeptes de la bidouille en tous genres. Au programme : tuning de mobylettes, concerts de bending, sérigraphie…

Durant une semaine, ce village incarnait l’ingéniosité collective dans une ambiance décalée et festive au côté d’une exposition de 20 projets internationaux qui visaient à transformer des contraintes en opportunités. (organisé par BNP Paris Bas , source : http://www.nantesdigitalweek.com/evenement-2015/wave/#.WAfc20fsa6Q)

Réseau express Grand Lille (Ligne Henin Beaumont à Roubaix/Tourcoing)

Libre comme L’R, rencontres citoyennes de la mobilité Clermond Ferrand avec dispositif Imaginabox http://librecommel-r.fr/

Pendant 5 mois, tous les habitants de l’agglomération étaient invités, sous plusieurs formes, à imaginer la mobilité de demain, à exprimer leurs envies et leurs idées :

  • des ateliers (ré)créatifs, pour libérer les imaginaires et la parole,
  • des rencontres sous forme de débat mobile sur des lieux de vie (marchés, gare, aéroport, CHU, CROUS, festivals…).

Le faubourg de l’île: projet de 3 ans avec la SAMOA pour prototyper et imaginer les espaces publics de demain en expérimentant une nouvelle façon de concerter, et d’impliquer les habitants.

La SAMOA est l’aménageur de l’île de Nantes. Elle s’est concentré d’abord sur le quartier « design » et de création. Aujourd’hui, l’objectif est de requalifier le quartier historique du faubourg, et de concilier les transitions qui sont en jeu, concilier les intérêts des habitants historiques de l’île et les nouveaux habitants, en composant avec la gentrification.

La SAMOA développe un programme d’expérimentation double : implication des habitants à une place juste (souvent ils veulent être écoutés, mais ne veulent pas endosser la responsabilité), et également évolution des méthodologies de projet.

Le travail avec WT2I consiste à développer des modalités innovantes d’implication : le bus, l’atelier/garage, pour savoir s’il est possible que des habitants s’impliquent dans un processus global de projet d’aménagement.

Grande Synthe, Territoire en transition : projet pour une prospective participative et un tiers lieu de participation citoyenne et de débat. En développant l’imaginaire des super-héros, Stéphane a mis en récit l’histoire de Grande Synthe, et a fait imaginer aux habitants l’histoire future de leur ville en s’appuyant sur leurs « supers pouvoirs » , via des comptoirs mobiles, distributeurs de super questions. De fil en aiguille, l’idée de tiers-lieu s’est muée en « lieu réseau », un dispositif qui crée du lien entre les lieux (qui fonctionnent), « village nomade de la transition ».

En résumé : Trouver des moyens pour activer les compétences des gens, avec une équipe pluridisciplinaire.

 

3 mots clés :

humain, imaginaire et utopie,

faire/fabrique être dans le concret ;

coopétition/ingéniosité.

Faire bouger les choses, infusion de pratiques, toujours en mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>